Mise en hivernage des colonies : une situation positive à la veille de l’hiver :

C’était jour de formation jeudi dernier 10/10/19 pour le groupe agriculteurs/apiculteurs. Premier rendez vous depuis la récolte de début août, cet après midi de travail a été l’occasion de faire un tour d’horizon de l’état des ruchers. Les échanges ont permis de mettre en avant un bon état de reconstitution des réserves sur l’ensemble des colonies. Seuls certains essaims d’été ou ruches qui avaient essaimées tardivement ont pour le moment nécessité un nourrissement et une surveillance particulière.

Les agriculteurs ont souligné également une bonne dynamique de ponte. Le remérage de fin de saison s’est bien passé, toutes les reines ayant été acceptées. Le groupe pilote compte désormais 100 ruches ce qui est largement au-dessus des objectifs initiaux.

Pour le moment la floraison du lierre reste peu exploitable avec les passages d’eau qui ont lavé les fleurs. Les moutardes implantées ont bien fleuri. La phacélie a été un peu tardive, le manque d’eau ayant empêché un démarrage de la végétation de ces couverts d’été. Malgré tout, les bonnes températures de début octobre ont permis une floraison profitable aux colonies sur une semaine de butinage.

Prochaine intervention prévue en novembre pour le resserrement des colonies afin permettre aux grappes d’hiverner sur des espaces dimensionnés à l’importance du nombre d’abeilles par cadres.

Les agriculteurs ont pris date de la prochaine rencontre de travail sur la ressource florale et les systèmes de cultures. Au programme, la présentation des résultats du suivi des prairies et des cultures depuis le mois d’avril, toujours dans l’objectif de comparer l’efficacité économique et mellifère des cultures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *